NOUVELLE DECOUVERTE ARCHEOLOGIQUE A JERUSALEM: UN THEATRE ROMAIN (ODEON)

Après deux ans de fouilles, des archéologues israéliens ont présenté lundi leurs dernières trouvailles lors d’une conférence de presse. Ils ont récemment mis à la lumière une partie du Mur Occidental (dit des Lamentations) vieux de 2000 ans. Les archéologues font état de pierres très bien conservées et de grande …

Continuer à lire

BASILIQUE DE HENCHIR-RHIRIA (BEJA) PLAN ARCHITECTURAL DE LA CATHEDRALE DE TUNIS

Dans nos promenades pour la Tunisie ancienne et chrétienne, nous avons trouvé le plan architectural qui est servi de modèle à notre Cathédrale de Tunis. A 9 kilomètres à l’ouest de Béja, au lieu-dit Henchir-Rhiria, près de la piste d’Ain Draham, l’ancienne voie romaine de Vaga à Thabraca (Tabarka), traverse …

Continuer à lire

LE SAHEL CHRETIEN EN TUNISIE

(Hammamet – Pupput- Sousse –Hadrumetum – Enfida – El Jem – Thisydrus) Sousse (Hadrumetum) connaît déjà au IIème siècle une présence chrétienne. On sait qu’en 251 le Collège d’Anciens de Sousse demanda conseil à celui de Rome. Des vestiges témoignent d’une présence chrétienne bien antérieure. Aux environs de l’an 300, …

Continuer à lire

LES CATACOMBES DE SOUSSE ET LE CULTE DES MORTS EN TUNISIE

Introduction Sousse, ancienne Hadrumetum, en Tunisie, connait déjà au IIème siècle une présence chrétienne forte et vivante. On sait qu’en 251 le Collège d’Anciens de Sousse demanda conseil à celui de Rome. Des vestiges témoignent d’une présence chrétienne bien antérieure. Mais ce que nous voulons remarquer aujourd’hui c’est sans doute …

Continuer à lire

BAPTISTÈRES CHRÉTIENS EN TUNISIE

Définition[1] Le terme fonts baptismaux est composé de deux mots empruntés l’un au verbe grec baptizô qui signifie plonger, immerger et l’autre au mot latin « fons » signifiant source, fontaine et qui donne au pluriel « fontes ». La piscine baptismale désigne une cavité creusée dans le sol d’un baptistère destinée à l’administration …

Continuer à lire

BELALIS MAIOR – HENCHIR EL FAOUAR – BEJA

BIBLIOGRAPHIE D’AMMAR MAHJOUBI Professeur émérite des Universités (Tunis) Fournie par lui-même, mars 2003 I   Ouvrages : Recherches d’histoire et d’Archéologie à Henchir el-Faouar, I : la cité des Belalitani Maiores. Thèse de Doctorat d’Etat, Tunis, 1978. Publications de la Faculté des Lettres de Tunis, 550 pages. II   Articles : Découverte et Identification d’une …

Continuer à lire

ARCHÉOLOGIE MARIALE ET LE P. DELATTRE

Arrivé à Carthage dans les premiers jours de novembre 1875, le Père Delattre fut chargé tout particulièrement de donner ses soins aux indigènes malades qui venaient à Saint Louis ou qu’il allait visiter dans leur pauvre demeure. Pour lui prouver leur reconnaissance, ceux-ci lui apportaient des inscriptions ou des objets …

Continuer à lire

THYNA EN TUNISIE

Thyna (طينة), également orthographié Tyna ou Tina, est une ville tunisienne située à 12 kilomètres au sud de Sfax. L’ancienne Thaenae constituait la cité la plus méridionale de la province romaine d’Afrique et formait l’une des extrémités du limes — l’autre étant Thabraca au nord-ouest de la Tunisie au-delà duquel …

Continuer à lire

CHRISTIANISME A BULLA REGIA EN TUNISIE

Bulla Regia, cité chrétienne: Dans la période d’émergence du christianisme, la cité se dote dès 256 d’un évêque, marque de la richesse de ses habitants et de son terroir. Augustin d’Hippone considère la cité comme totalement christianisée dès 399. La cité est aussi représentée au concile de Carthage — ouvert le 1er juin 411 — qui condamne le schisme donatiste. Augustin d’Hippone accuse, à cette …

Continuer à lire

REPÈRES D’ARCHÉOLOGIE CHRÉTIENNE EN TUNISIE

REPÈRES D’ARCHÉOLOGIE CHRÉTIENNE EN TUNISIE[1] Ce rapport pour les plus intéressés à l’archéologie, ne peut être qu’une brève énumération des nombreuses découvertes survenues pendant quinze ans en Tunisie. A ce travail de Picard datant de 1953, je me permets d’ajouter quelques actualisations après les dernières visites que moi-même j’ai faites …

Continuer à lire

L’ORIENTATION D’UNE EGLISE

L’orientation d’une église Beau­coup d’églises sont tour­nées vers l’Orient. Elles sont orien­tées. Cette carac­té­ris­tique est sou­vent évoquée pen­dant nos visites. Quelles sont les rai­sons et la signi­fi­ca­tion de cette orien­ta­tion vers l’orient ? Dans son sens large le verbe « orien­ter » a reçu sa signi­fi­ca­tion de l’habitude de diri­ger un édifice …

Continuer à lire

« LA DEVOTION A PERPETUE ET FELICITE »

BASILIQUE MAJEURE De cette basilique, M. de Sainte-Marie, chancelier au consulat de France, à Tunis, dans un Essai sur l’histoire religieuse de la Tunisie, s’exprimait ainsi : «Victor de Vita prétend que les corps de Sainte Félicité et de Sainte Perpétue avaient été déposés dans la basilique ad Majorum où …

Continuer à lire

LEXIQUE ARCHÉOLOGIQUE CHRÉTIEN

 Ce petit vocabulaire peut être utile pour tous ceux qui d’une part n’ont  pas assez de connaissances archéologiques ou symboliques et d’autre part ne partagent pas forcement la foi chrétienne. Autel: Table située dans le chœur de l’église catholique sur laquelle est célébrée l’Eucharistie, mémorial du repas du Jeudi Saint …

Continuer à lire

ARCHÉOLOGIE CHRÉTIENNE DE CARTHAGE (IV)

CATHÉDRALE CATHOLIQUE DE CARTHAGENA La basilique de Carthagena, située près des ports et du forum (en effet le quartier s’appelait à l’époque «carthagenna») faisait partie du paysage monumental urbain dans lequel ont évolué les chrétiens de Carthage depuis la fin du Ve siècle jusqu’à la conquête arabe. Ce qui rend sa …

Continuer à lire

ARCHÉOLOGIE CHRÉTIENNE DE CARTHAGE (III)

LES THERMES D’ANTONIN LE QUARTIER DE DERMECH   Schéma de situation des monuments chrétiens dans le parc des Thermes d’Antonin à Carthage (Quartier de Dermech). Eglise 1 : Basilique byzantine. Eglise 2 : Eglise de Dermech II. Eglise 3 : Basilique de Marina. Eglise 4 : Kardo XIII, basilique ? Détruite par les fouilles de …

Continuer à lire

ARCHÉOLOGIE CHRÉTIENNE DE CARTHAGE (II)

Édifices Chrétiens dans la Carthage Chrétienne Suivant la coutume de l’époque, les chrétiens se sont constitués en corporation, et l’Eglise possédait au IIIe siècle des lieux de réunions et des sépultures. Il faut rappeler qu’à Carthage, comme dans la plupart des villes antiques, plusieurs églises chrétiennes ont cohabité presque constamment: catholiques …

Continuer à lire