LA BASILIQUE CHRETIENNE DE SAINT PIERRE AU KEF (TUNISIE) – ARCHEOLOGIE ET ARCHITECTURE

Archéologie de la basilique

Cette église au centre-ville du Kef a été signalée par Cagnat en 1882. Par la suite, Saladin y opéra quelques fouilles du côté de l’abside. A la même période, l’église est étudiée par Espérandieu et l’abbé La Bouille. Enfin, elle est entièrement fouillée entre 1890 et 1896 avec une subvention du Service des antiquités par l’abbé Giudicelli, prêtre du diocèse de Carthage et aumônier de l’hôpital militaire de la place du Kef, une fois le terrain acquis par l’Eglise. C’est à lui, en effet, que doit revenir le mérite de l’avoir dégagée, restaurée en partie et rendue au culte catholique durant le Protectorat français.

Elle mesure 43 mètres de longueur sur 17 mètres de largeur et se termine en abside. Plus connue sous le nom de Dar-el-Kous (maison de l’arc) à cause de sa remarquable abside, cette basilique, utilisée autrefois comme maison particulière, était reconnue et identifiée par les premiers explorateurs qui avaient visité la ville….

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.